2 mai 2017 11:43

L'Ipi Raffle Le Premier Prix

L'ouverture sur l'entrepreneuriat

L’IPI incite ses alternants à s’associer à toutes initiatives visant à développer leur esprit d’entreprendre. En janvier 2017, dans le cadre de la semaine CREDIGE, Mathilde et Jeffrey ont participé à l’opération Oser L’Entreprise. Leur équipe, composée également de Manon Grest, étudiante ingénieur à l’Ecole des Mines d’Albi et Marichella PACHECO, étudiante en master Création recherche innovation à l’Institut supérieur Couleur Image Design de Montauban, ont remporté le premier prix. Boostés par cette première place et par l’accueil des partenaires de l’action au regard du projet, ils ont postulé, en avril, au concours ALBI'Up et obtenu la 4ème place dans la catégorie Emergence, réservée aux étudiants.

Retour sur une expérience riche et intense.

Projet de création d’entreprise :
Développement d’une application d’aide à la gestion des stocks alimentaires et à la réduction des gaspillages.

Facteur différentiel au regard d’autres applications : coopérer avec la grande distribution pour cibler les réductions au regard des habitudes alimentaires des consommateurs.

Interview de Mathilde, apprentie chez SCT et Jeffrey, alternant chez SAS Biscuits Poult, Bac +4 - 2ème année et Parcours 1 an

Pourquoi avoir participé à CREDIGE ?

Au départ, j’ai participé à CREDIGE car l’idée de créer une entreprise était nouvelle pour moi. L’IPI acceptant que l’on s’absente une semaine, c’était une opportunité, un challenge et comme je suis curieuse, j’ai dit banco.

Depuis plusieurs années, j’ai le désir de créer, d’entreprendre, de partir d’une idée et d’en faire quelque chose. Participer à CREDIGE était l’opportunité pour moi d’en connaitre davantage sur l’entrepreneuriat, sur la création, la gestion et le développement d’une entreprise.

Comment se déroule la semaine ?

Mathilde et Jeffrey

Cette initiation à la création d’entreprise est très structurée. On y rencontre d’anciens professionnels salariés, d’anciens dirigeants, des jeunes dirigeants. On a constamment des échanges sur leurs expériences, leurs parcours professionnels et de création. Des rencontres avec des professionnels de l’entreprise : des avocats, des experts-comptables, des banques, des associations d’accompagnement à la création, des business angels, des retours des formateurs et des intervenants. Toutes les étapes de la création (étude de marché, choix du statut, mise en place du business plan…) sont étudiées, approfondies. Quand on présente le projet, on doit faire la démonstration de sa viabilité notamment économique.

Quel bilan en tirez-vous ?

Mathilde :

Un bilan très positif. On partait d’une problématique partagée : un constat de gaspillage. On avait le souhait de créer une entreprise qui apporte une solution, qui serve à quelque chose. On a su, à partir de nos 4 expériences très différentes, créer un projet qui nous a plu à tous les 4.

On était très investi. Créer le projet en une semaine était intense et amusant. On se couchait à 3 h du mat, on se donnait à fond. Le projet nous tenait à cœur.

Jeffrey :

Mener ce projet, le défendre, démontrer sa viabilité économique, en parler devant des professionnels m’a permis de développer et d’approfondir certaines compétences. J’ai aussi compris qu’on ne peut pas faire tout, tout seul. Qu’il est nécessaire d’être accompagné et de s’entourer de personnes de différents cursus. Cette expérience a été la démonstration que l’addition des compétences est une force.

Mathide :

Cette semaine a aussi été l’occasion de connaître les dispositifs d’accompagnement à la création d’entreprises : aides, prêts d’honneur, concours, prêts pour les femmes créatrices.

Jeffrey :

J’encourage tous les alternants de l’IPI, y compris ceux qui ne veulent pas entreprendre, de participer à CREDIGE. Ils vont apprendre à se découvrir, à mettre leurs compétences en pratique. Les enseignements en management de l’IPI nous ont été très utiles et nous ont permis de faire le lien direct avec les métiers que l’on vise. C’est aussi l’occasion de développer d’autres connaissances et pourquoi pas, de se découvrir l’âme d’un entrepreneur.

Mathilde et Jeffrey :

Au cours de cette semaine, on a vu toutes les difficultés de la création d’une entreprise. La nécessité de penser à tout avec un fil conducteur, indispensable à notre équipe : une idée de création viable qui doit apporter quelque chose au consommateur, à l’utilisateur.

Qu’est-ce qui vous a amené à candidater pour Albi'Up ?

Outre le fait que nous avons fini 1er, nous avons reçu de nombreux retours positifs du jury : représentants de chaque école, business angels, dirigeants d’entreprises... Tous nous ont invités à présenter le dossier. On s’est pris au jeu. On a modifié la partie financière du business plan. On avait 6 minutes pour présenter le projet et convaincre. On a obtenu le 4ème prix sur 11 dossiers.

Compte tenu du temps très court d’étude du projet, des prises de tête sur les aspects financiers, et des bons commentaires de nos coachs, notamment Corinne, notre formatrice en comptabilité-finances, nous sommes contents.

WASTEND* verra-t-elle le jour ?

En ce qui nous concerne, on sécurise d’abord notre avenir : préparer le mémoire pour l’obtention du bac + 4. Postuler pour le bac +5 Manager des opérations et de projets industriels. Si le projet doit voir le jour, il sera nécessaire d’utiliser l’accompagnement que propose Albi’Up et de se coordonner avec les deux autres membres de l’équipe.

WASTEND* : nom de l’application développée

Lancée en 2005, la Semaine CREDIGE réunit plusieurs grandes écoles de Toulouse et de la région.

Les partenaires de l'opération CREDIGE, Oser ENTREPRENDRE, Une idée… l’Entreprise

CVThéque Les projets